Skip to main content.

 

Exemple de fichier Excel à convertir

Un seul fichier, composé de trois feuilles : titres, collections, auteurs

 

Conversion du fichier Excel en base de données SQLite

Après avoir téléchargé et installé Oscar, lancer le programme et parcourir les répertoires pour sélectionner le fichier ".xls" à convertir

Une fois le fichier Excel sélectionné

Etape importante : préciser le type de données pour chaque colonne

Oscar scanne le contenu du fichier Excel et propose de convertir les colonnes dans un des types de champ gérés par SQLite, à savoir

Préciser si le contenu du champ doit être unique ou pas

Seul un champ unique peut être lié à une Foreign Key (voir plus loin).

Remarque

Un champ "id" est toujours créé lors de la conversion des feuilles Excel en tables SQLite.

Il s'agit d'un champ spécial de type "unique" et "autoincrement" qui permet au système d'identifier les enregistrements.

Ce champ est obligatoire et indispensable au bon fonctionnement de l'ensemble.

Création des liens entre les tables (Foreign Keys)

Dans notre exemple

Attention ! Ces choix ne pourront plus être modifiés une fois la base de données créée

(sauf en utilisant un logiciel externe comme, par exemple, SQLite browser).


Si les paramètres sont corrects ...


La base de donnée est prête à l'emploi !

Il suffit de double-cliquer sur une ligne pour que s'affiche une petite fenêtre qui reprend l'ensemble des données de l'enregistrement.

Grâce aux Foreign Keys, les contrôles entre les tables sont actifs une fois pour toutes

Dans l'exemple, la "collection" doit exister dans la table correspondante pour pouvoir être encodée dans la table "titres", à défaut de quoi le texte encodé est affiché sur un fond rouge

De même, il n'est pas possible d'effacer un enregistrement si celui-ci est utilisé ailleurs


Contrôler le type d'affichage et de saisie d'un champ

Exemple de paramètres pour la table "auteurs"

Pour les champs de type INTEGER ou REAL, le type d'affichage peut être :

Pour les champs de type TEXT

En indiquant UPPERCASE, un texte est automatiquement converti en majuscules lors de l'encodage, ce qui permet d'éviter les confusions entre lettres accentuées et non accentuées par la suite ("Hergé" n'est pas "Herge")

Ainsi, l'encodage de "Simenon" (avec une seule majuscule), dans la zone "Nom abrégé" est converti en "SIMENON" (en majuscules)

Lier un champ à une sous-fenêtre au moyen d'une instruction SQL

Exemple de paramètres pour la table "titres"

En associant un champ à une recherche particulière, au moyen d'une simple instruction SQL, on peut demander à Oscar d'afficher une liste.

Remarquons que le champ "Auteur" est associé à une instruction SQL qui appelle "nom_abrege" et "nom" (deux colonnes), dans la table "auteurs".

Plus d'informations sur la commande SELECT : ici ou ici

Exemple d'affichage lors de l'encodage de l'auteur

Grâce à la commande SQL, lorsque l'auteur est choisi dans la sous-fenêtre, la première colonne alimente la zone liée dans la fenêtre principale.

Les autres paramètres

Une valeur à zéro signifie que le champ n'est pas affiché.

Lors de l'affichage de la liste, la largeur des colonnes peut être ajustée au moyen de la souris, en cliquant entre deux titres.

L'affichage du champ "id" étant inutile, ses paramètres sont mis par défaut à la valeur zéro.


Page précédente : accueil - Page suivante : Pour aller plus loin